Menu riegert.net  Recherche
artisanat informatique libre

Chercher dans le site

Que vous soyez professionnels ou particuliers et souhaitez un artisan dévoué de l’informatique autour d’Albi pour vous rendre service, vous former, vous aider, découvrez-moi puis contactez-moi !

Un Blog d'Actualité et de Techniques…

J’expose ici mes points de vue sur des sujets qui devraient importer aux utilisateurs d’outils informatiques. Je fais une veille technique permanente pour mieux transmettre des connaissances à jour, comprendre l’essentiel des évolutions et anticiper les pièges ou les impasses dans un monde si submergeant.

Guerre du Web des idées

Éditeur d’articles scientifiques, un exemple de lobby puissant

Elsevier et Springer Naturea ont fait interdire à nos fournisseurs d’accès à internet (FAI) français, l’accès à des sites de recherche qui contournent leurs portails payants pour des articles à l’origine gratuits et libres.

À l’origine le web est partage de connaissance libre

Le web, est à l’origine un projet conçu par Tim Berners-Lee pour l’échange de données entre universitaires. C’est par essence une évidente volonté de partage libre de la connaissance mondiale.

Du racket industriel ?

Les articles scientifiques qui sont issus de laboratoires universitaires publics, nécessitent d’être diffusés, car c’est de la science publique pas du secret industriel ou du secret-défense, c’est un enrichissement mondial à partager.

Depuis internet et le web la diffusion d’articles ne nécessite plus de superstructure, et pourtant Elsevier et Springer Naturea ont pris de fait, historiquement, le rôle de péage à l’accès à la connaissance. Leur plus-value réelle se révéle assez vacuitaire, car les outils ainsi onnis sont en réalité d’aussi bons voire meilleurs moteurs de recherche. Dans la rue, j’appelle cela du rançonnage, sur le web on peux dire “industrial racket”, c’est plus “international friendly”. Pas besoin d’être le meilleur pour rançonner, il suffit d’avoir les plus gros bras, financiers et juridiques dans notre cas.

Suite de l’article

Communiquer avec Riot

La sécurité de vos communications est essentielle

N’ayez aucune confiance aux contenus de vos messages non cryptés, ils sont définitivement interceptés. Les contenus non cryptés doivent être considérés comme des cartes postales. Elles sont lisibles tout au long de leur acheminement.

Les communications non cryptées mais offertes par des entreprises privées, comme “Skype” de Microsoft, “Messages” d’Apple, les “Messengers” de Facebook, et généralement tous les moyens de communication transitants par les réseaux sociaux non libres, ne peuvent pas être gages de confiance, en douterez-vous ?

Riot est une solution intéressante pour répondre aux raisons de vie privée et de sécurité des échanges.

Suite de l’article

Effacer l'écriture inclusive de sa navigation web

L’idéologie féministe et sa destructuration de l’écriture

Les communautés Linux que je fréquente sont remplies de gens bien. Des gens bien mais parfois très influençables par la manie féministe ou l’égalitarisme bon teint, qui ne sont que des idéologies risquées et sans profondeur basée en réalité sur la sombre Envie. Autant dire que cette ineptie d’écriture dite inclusive est adoptée par un certain nombre d’auteurs de billets et d’articles intéressants dans le fond.

Je ne suis pas le seul à trouver cette écriture sans fondement rationnel extrêmement désagréable à lire. C’est dommage d’attiser ainsi des sentiments négatifs pour affirmer ce que l’on assume pas être pour les uns, ou pour passer pour ouvert et moderne pour les autres.

Reprendre le contrôle

Afin ne pas arrêter de lire des informations intéressantes et reprendre le contrôle, je me suis donc penché sur une solution de contournement de ce que je considère comme un effet du mal-être ambiant.

Suite de l’article

Réduire les interférences entre le Bluetooth et l'USB3

J’ai troqué depuis quelques mois mon serveur multimédia ou Media Center à base de Mac Mini sous Macos contre un engin plus petit, un Intel NUC sous Linux énergétiquement bien plus économe pour des performances analogues.

NUC Intel NUC7PJYH

J’étais bien content de mon choix sur nombre de points lorsque j’ai été affecté par un problème fort ennuyeux avec mes périphériques de contrôle clavier/touchpad en Bluetooth.

Suite de l’article

Les enjeux du pair à pair (peer-to-peer)

Les protocoles de communications pair-à-pair (peer to peer) ont eux ces dernières années mauvaise presse. Pour de mauvaises raisons, car c’est un moyen efficace pour décentraliser les échanges lourds. La décentralisation et la résilience du réseau sont les fondamentaux d’internet.

Ce n’est pas un moyen de partager des données illégalement, c’est une solution élégante et magistrale pour diffuser des données à haut débit en répliquant automatiquement les données sur de nombreux nœuds.

Les connexions à débit très limité et surtout asymétrique comme l’ADSL sont en effet très pénalisantes pour l’hébergement de données publiques. La limite du Mégabit de données par seconde en émission limite conséquemment le nombre d’usagers simultanés et le type de données transférables vers l’extérieur.

Le partage en pair à pair efface cette limite en permettant le téléchargement de données sur plusieurs nœuds en même temps. Peu importe alors si le débit de chaque nœud est faible.

Bien entendu, la tendance des entreprises multinationales est de renverser ce concept en forçant la centralisation.

Elles ne souhaitent pas que les usagers soient acteurs de l’architecture du réseau et de la répartition libre. En cela elles tuent l’esprit d’internet.

Le grand public et malheureusement de nombreux informaticiens sont tombés dans le panneau et participent à renforcer la puissance des centres de données, aux dépends de la connaissance de l’informatique et un risque à terme de ne plus pouvoir être être libre de diffuser soi-même.

Quelques simples exemples de centralisation du moment, permettant de vous traquer, vous connaitre, et pouvant aller jusqu’à vous censurer ou vous dénoncer:

  • vidéos hébergées et non pas simplement référencées chez Youtube, dailymotion et consort.
  • librairies javascript et outils génériques web mis en CDN ou Réseaux de diffusion de contenu
  • tout service de “cloud” non autohébergé
  • l’ensemble des services et logiciels de Google
Suite de l’article